Accéder au contenu principal Accéder au menu principal Accéder à la barre de recherche Accéder au bas de page

Gino Sarfatti

designers-gino-sarfatti-flos-header-desktop-00

Gino Sarfatti (1912-1985) est né à Venise le 16 septembre 1912. Son père, Riccardo « Dick », gère un florissant réseau commercial. Sa mère Lucia, dite Micaela, appartient à une famille originaire de Trieste : les Zuccoli.

Gino, son frère et sa sœur vivent une enfance aisée dans l’atmosphère cosmopolite de Venise. En 1930, il déménage à Gênes où il s’inscrit à la faculté de génie aéronautique.

Pendant ce temps, toutefois, la situation politique se dégrade considérablement. En 1935, l’embargo maritime découlant des sanctions imposées à l’Italie par la Société des Nations entraîne la ruine de son père.

À 23 ans, Sarfatti est contraint d’interrompre ses études.

Il s’installe à Milan où il fonde en février 1939 Arteluce.

Le 6 mai de cette même année, il épouse Jolanda Marazza.

Arteluce ouvre un point de vente Corso Littorio (aujourd’hui Corso Matteotti) à Milan.

designers-gino-sarfatti-flos-02
Arteluce, Via della Spiga, Milan
designers-gino-sarfatti-flos-05
designers-gino-sarfatti-flos-06

En 1943, en raison des lois raciales et des bombardements sur Milan, il fuit en Suisse avec sa famille. Il revient à Milan dès la Libération et réorganise la production de l’entreprise.

En 1950, il entreprend un important voyage aux États-Unis et, pendant son absence, confie la direction artistique d’Arteluce à Vittoriano Viganò.

En 1953, le magasin complètement restructuré par Marco Zanuso attire l’attention au niveau international.

En 1954, les modèles 1063 et 1065 obtiennent le « Grand Prix » de la X Triennale et le modèle 559 remporte le Compasso d’Oro ADI.

L’année suivante, il décroche à nouveau le prix avec le modèle 1055.

En 1962, Viganò conçoit un nouveau magasin Arteluce via della Spiga à Milan.

Les grands volumes d’affaires de l’entreprise nécessitent un engagement intense.

À partir de 1949, la production au détail est complétée par des activités d’exportation et de grandes réalisations : les dernières étant les navires de croisière Michelangelo et Raffaello ainsi que l’installation en « forme de nuage » Nuvola du Teatro Regio à Turin.

Fin 1973, Sarfatti décide de vendre Arteluce à Flos et prend sa retraite dans sa maison de Griante sur les rives du lac de Côme.

Il meurt le 6 mars 1985.

designers-gino-sarfatti-flos-07
Teatro Regio, Turin
designers-gino-sarfatti-flos-03
designers-gino-sarfatti-flos-01
Bibliothèque, navire de croisière Andrea Doria

By Gino Sarfatti

1-3 sur
2097/18 by Gino Sarfatti, 2019
2097/30 by Gino Sarfatti, 1958
2097/50 by Gino Sarfatti, 1958