Accéder au contenu principal Accéder au menu principal Accéder à la barre de recherche Accéder au bas de page

Formafantasma

designers-formafantasma-flos-header-desk-00

Quand avez-vous compris que vous vouliez être designer ?

S : Dès le lycée. Dans ma chambre, j’avais une affiche de l’exposition d’Enzo Mari « Il lavoro al centro ».

A : J’ai commencé à m’intéresser au design car j’avais pour passion de collectionner des objets vernaculaires.


Qu’est-ce que la lumière artificielle pour vous ?

Le rapport que les êtres humains entretiennent avec la lumière transcende la dimension purement fonctionnelle pour atteindre une dimension plus émotionnelle. Les lampes sont conçues pour éclairer le monde en garantissant non seulement la luminosité mais aussi l’intimité de l’ombre : la qualité de la lumière ne peut pas être uniquement mesurée en fonction de son intensité.


Pourquoi aimez-vous travailler avec Flos ?

Flos est le nec plus ultra des entreprises d’éclairage comme le prouvent à la fois son exceptionnel catalogue de produits cultes et ses excellents résultats. Son approche est fondée sur un parfait équilibre entre liberté et rigueur.


Quel est le prochain objet que vous aimeriez créer ?

Ce ne sera peut-être pas un objet : nous voudrions plutôt repenser notre façon de vivre, de produire et d’interagir avec les objets.

designers-formafantasma-flos-02
designers-formafantasma-flos-16
designers-formafantasma-flos-12

Existe-t-il un grand designer, artiste ou musicien que vous considérez comme une référence dans votre travail ?

Non, nous admirons certaines personnes mais ne croyons pas en l’existence de maîtres.


Pourquoi avez-vous choisi le nom de Formafantasma ?

Le terme Formafantasma, signifie « Forme fantôme ». Notre approche du design n’est pas formelle. Pour nous, la forme est toujours la conséquence d’un processus.


Est-il vrai que vous avez donné naissance à un projet sur la question des migrants africains traversant la Libye ?

En réalité, nous avons créé deux projets : Moulding Tradition et Colony. Le premier parle de l’impact des flux migratoires sur la culture locale et tisse des liens entre l’invasion afro-arabe du Xe siècle en Méditerranée et les flux migratoires actuels d’Afrique du Nord vers l’Europe. Colony, en revanche, se concentre sur l’influence coloniale italienne dans certaines régions d’Afrique du Nord comme la Libye et l’Érythrée.

designers-formafantasma-flos-15
Andrea avec la lampe Wirering
designers-formafantasma-flos-04
Wireline, 2021
designers-formafantasma-flos-10

By Formafantasma

1-3 sur
Wirering by Formafantasma, 2018
Wireline by Formafantasma, 2021